“Au lecteur”.

Et voilà donc Versac pris la main dans le sac, ou plutôt le nez scotché devant Sans Aucun Doute ! Beurk.

J’adore la petite justification glissée immédiatement, consciemment ou pas, (“parfois”, “petite faiblesse”, “cinq minutes”, etc) et qui trahi la mauvaise conscience de celui qui goûte subrepticement au fruit défendu (l’avachissement intellectuel, la paresse neuronale qui permet á TF1 de préparer nos cerveaux aux prochains spots d’une grande marque de soda) le temps que son surmoi reprenne le dessus et le ramène à une activité plus en phase avec son socio-style. ;)

Bon évidemment Sans Aucun Doute ça vaut franchement pas The West Wing niveau politique étrangère ou exégèse d’arcanes institutionnelles mais apparemment c’est par là qu’il faut passer pour émerger politiquement en France ces jours-ci. Belle campagne électorale qui fait honneur au sens civique soit-disant retrouvé le 21 mai dernier donc…

Quant á moi, il faut bien avouer que vivre á l’étranger offre cet avantage que le Satan cathodique m’épargne cette tentation-là. Mais peut-être un jour TV5 revêtira-t-elle les atours du messianisme de seconde partie de soirée made in TF1 et alors me vautrerai-je allégrement dans le foutre télévisuel tel le Robinson de Tournier dans la fange de son îlot-prison. Baudelaire avait bien raison dans son “Au Lecteur”:

“…Aux objets répugnans nous trouvons des appas…”
En attendant, je dois combattre (mollement) d’autres périls comme mon désir irrépressible de profiter des plages de la capitale danoise. On s’en doute, un combat assez inique pour ma volonté faiblarde ;)

Au risque de choquer la bienpensance (bienséance?) je déclare ardemment souhaiter l’élection de Mme Noachovitch. Ceci afin que son strapontin sur TF1 échoue ensuite à Maître Eolas : avouons ça aurait de la gueule tout de même! Et puis, autant placer les personnes compétentes aux postes clés de notre société. Or autant dire que de sous le règne de Nicolas 1er, l’anonymat tristounet du Palais Bourbon ne saurait rivaliser avec les spotlights des plateaux de la première chaîne.

Advertisements

0 Responses to ““Au lecteur”.”



  1. Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s




Let this diversity of opinions be propounded to, and laid before him; he will himself choose, if he be able; if not, he will remain in doubt. "Che non men che saver, dubbiar m' aggrata." ["I love to doubt, as well as to know."-- Dante, Inferno, xi. 93] for, if he embraces the opinions of Xenophon and Plato, by his own reason, they will no more be theirs, but become his own. Who follows another, follows nothing, finds nothing, nay, is inquisitive after nothing. "Non sumus sub rege; sibi quisque se vindicet." ["We are under no king; let each vindicate himself." --Seneca, Ep.,33]"
Montaigne - Essais I, XXVI, Of The Education of Children
Add to Technorati Favorites

June 2007
M T W T F S S
« May   Aug »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Blog Stats

  • 7,847 hits

%d bloggers like this: